Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 16:05
Affaire Viguier - "J'ai vécu le premier coup de théâtre"


avatar.jpg   Comme je vous l'ai déjà indiqué précédemment, l'un de mes contacts a eu la chance d'assister à plusieurs audiences du procès en appel de Jacques Viguier, la semaine passée. Acquitté en première instance, ce professeur de droit toulousain est accusé du meurtre de sa femme, Suzanne, une Cantalienne avec laquelle il a eu trois enfants. Suzy s'est évaporée la nuit du 27 novembre 2000. Depuis, plus de nouvelles.
Bienvenue dans le prétoire albigeois en compagnie de celui que je nommerai... "Pottecher", en hommage au grand chroniqueur judiciaire radiophonique des années 60...

trib-albi-2.jpg
Vue intérieure du cloître du palais de justice d'Albi, où Jacques Viguier comparaît en appel pour le meurtre supposé de son épouse aurillacoise, Suzanne, disparue le 27 novembre 2000.

Pottecher.jpg
 Pottecher, notre témoin privilégié :
"J'ai eu la chance d'assister, hier, vendredi, au premier coup de théâtre  de ce procès surmédiatisé. Cette matinée du 5 mars n'annonçait pourtant rien d'exceptionnel.

Se succèdaient ainsi à la barre des témoins, proches de la famille, utilisés à plus ou moins bon escient par chacune des parties. Seul Jacques VIGUIER, face à des jurés particulièrement attentifs à sa parole et qui avaient manifestement plus que jamais conscience de la lourdeur de leur tâche, semblait finalement tirer son épingle du jeu. Jamais pris en défaut, il répondait avec froideur et détermination en des termes choisis, presque étudiés et préalablement pesés sur chacun des témoignages susceptibles de mettre à mal sa ligne de défense, jusqu'à les faire paraître comme des " glissements de vérité ".

Loin de lui le personnage falot et presque inexistant qui était apparu en première instance. C'était la renaissance du prof de fac tant reconnu".
 

 
Rebondissement                                                                                                                   Pottecher


Pottecher : "Le film, jusqu'alors plutôt convenu, prenait une nouvelle dimension lorsque l'excellent président RICARDI choisit - ce qui est pour le moins inhabituel - de diffuser les écoutes téléphoniques essentielles, plaçant parfois les témoins ou l'accusé face à leurs propres contradictions.   

Puis venait le moment de l'audition de Philippe COUTURIER, ami de Suzy et parrain de leur fille. Il faisait part quasi immédiatement de son sentiment de malaise à l'issue du premier procès. Son sentiment, disait-il, s'était renforcé suite à la diffusion d'une émission de télévision dans laquelle l'amant de Suzy affirmait s'être rendu dans la maison du couple VIGUIER le lundi suivant la disparition, et ce, accompagné de la baby-sitter.

Or, ce n'est pas ce que cet homme lui avait affirmé à l'époque. Il lui aurait en effet indiqué s'y être rendu dès le dimanche, jour supposé du crime, seul, et en passant par la porte de derrière qui, selon lui, était très rarement fermée à clef."

"Si cette déclaration ne changera peut être pas la donne, il n'en demeure pas moins que, malgré la multiplication des traitements médiatiques de l'affaire, elle est révélatrice de ce que tout n'avait pas déjà été dit...".

Alors, premier coup de théâtre ou témoignage orienté pour impliquer l'amant ? Réagissez !

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Derne - dans actu justice
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de laudiencestlevee.over-blog.com
  • Le blog de laudiencestlevee.over-blog.com
  • : Retour sur de vieilles affaires criminelles et la justice du XIXe siècle, principalement en Auvergne, Limousin, Aquitaine et Midi-Pyrénées (Corrèze, Cantal, Périgord...) et décryptage de l'actualité judiciaire. Le blog de Laurent Derne.
  • Contact

Recherche

Liens