Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 08:22

L'anar croupira au mitard

 

16.-anar-mitard.jpg

 

Guillaume n’a rien d’un enfant de chœur. A l’heure de comparaître devant les assises du Cantal, en ce mois de février 1892, son casier judiciaire porte déjà la trace de sept condamnations (extraits de Crimes et faits divers Corrèze-Cantal, par Laurent Derne chez Geste Editions, 19 euros).

 

15. anar au mitard[..] Agé de 28 ans, ce natif de Thiézac a déjà goûté à l’humidité des cachots parisiens et lyonnais pour vagabondage, vol et outrages publics à la pudeur. Tailleur d’habits de son état, Guillaume n’a jamais travaillé de manière régulière. Ses détracteurs décèlent dans son attitude un signe latent de paresse. Lui, prétend souffrir depuis son plus jeune âge d’une ankylose du bras droit, lui interdisant tout effort prolongé. « Je m’épuise. C’est comme ça », a-t-il coutume de pérorer quand on l’asticote sur son manque apparent de motivation.

Son procès qui s’ouvre sous la présidence du conseiller Verdier a attiré la foule des grands jours à Saint-Flour. « Les tribunes sont entièrement occupées par les dames. Dans la salle, se pressent un grand nombre de curieux », témoigne le chroniqueur du Courrier d’Auvergne, un échalas à la fine moustache dont les yeux de hiboux roulent derrière des besicles en demi-lune.

Il faut dire que l’affaire pour laquelle Guillaume est jugé a fait grand bruit dans le Landerneau cantalien. Ses actes ont heurté intimement dans leur foi les catholiques pratiquants. Ses écrits, ébranlé les plus fervents partisans de la République. Une attitude antisociale qu’il va payer cher [...].

 

15. anar au mitardAssis sur la sellette entre deux gendarmes, l’accusé prête une oreille distraite à l’acte d’accusation qu’égrène le greffier. Le 3 novembre 1891, vers 2 heures du matin, D. s’est introduit dans l’église de Raulhac, a forcé la porte du tabernacle et s’est emparé du « saint ciboire » en or.

 A l’évocation de la « disparition des hosties consacrées », un vent d’indignation et de réprobation parcourt le public. Les bancs grincent. Les dames frissonnent. On se signe. Il le devient moins encore aux yeux du public et des jurés lorsque l’avocat général Viallefont donne lecture d’un courrier adressé par D… au procureur, quelques semaines avant son forfait. « Une lettre toute imbue de principes anarchistes et toute pleine d’insultes pour les prêtres, leurs momeries cléricales, leur secte inexorable », rapporte le journaliste.

 

 

15. anar au mitardAnarchisme. Le mot est lancé. Né sur les ruines de la Commune de Paris en 1871, le mouvement qui prône la Révolution prolétarienne par tous les moyens fait vaciller la IIIème République. Des ouvriers soupçonnés d’avoir provoqué une émeute le 1er mai 1891, six mois avant le procès de Guillaume D. ont été lourdement condamnés. Les bombes vengeresses du leader anarchiste Ravachol détruisent les maisons de leurs juges, selon lui, « fourvoyés ». La sérénité du procès cantalien souffre de ce climat politique tendu...

 

Qu'advint-il du "dangereux anarchiste" ? La justice cantalienne sut-elle ouvrir les yeux sur son cas ? Réponses dans Crimes et faits divers Corrèze-Cantal (Geste Editions), chez tous les bons libraires et sur le web !

 

Laurent Derne

avatar

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Derne - dans Crimes anciens
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de laudiencestlevee.over-blog.com
  • Le blog de laudiencestlevee.over-blog.com
  • : Retour sur de vieilles affaires criminelles et la justice du XIXe siècle, principalement en Auvergne, Limousin, Aquitaine et Midi-Pyrénées (Corrèze, Cantal, Périgord...) et décryptage de l'actualité judiciaire. Le blog de Laurent Derne.
  • Contact

Recherche

Liens