Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 11:29
Corrèze (1983)
Sept cadavres de bébés
derrière la grange


infanticide-correze.jpg

Le mari et son épouse, exploitants agricoles en Corrèze, avaient comparu devant la cour d'assises pour un septuple infanticide.


Ce matin s'ouvre devant les assises de la Manche, le procès d'une mère accusée d'un sextuple infanticide. Cette femme de 38 ans, maman d'un adolescent de 14 ans, encourt la réclusion à perpétuité pour avoir étouffé ou éranglé le reste de sa progéniture. L'an dernier, Veronique Courjault avait ete condamnée à 8 ans de prison dans l'affaire dite des "bébés congelés".

La Correze détient un triste record en la matière puisque c'est dans ce département que la justice a enregistré le plus conséquent des infanticides qu'elle ait eu a traiter sur l'ensemble du territoire national.

C'était en 1983. La rumeur publique avait attiré les gendarmes chez un couple d'exploitants agricoles. Le mari était âgé de 44 ans. L'épouse, de 32 ans. Dans la cour de la ferme, au milieu des restes d'animaux, les enquêteurs avaient retrouvé sept petits squelettes. Enterrés derrière la grange "comme de petits animaux dont on aurait voulu se débarrasser", comme l'écrivaient les journalistes de l'époque.

Au procès, chacun s'était interrogé sur les circonstances du drame. "Pauvreté", "engrenage de la misère", "famille archaïque", "ignorance de la contraception" furent autant d'arguments avancés pour expliquer l'inexplicable. "Cette famille vivait au rythme des saisons, comme au coeur du XVIIIe siècle", narrait un plumitif.

"L'infanticide était devenu pour eux un moyen normal de contraception", expliquera même un expert psychiatre à la barre.


Laurent Derne  avatar 



A suivreLe verdict du septuple infanticide corrézien
Repost 0
Published by Laurent Derne - dans actu justice
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 07:00
Affaire Viguier
L'amant de Suzy
face à la cour

amant.jpg
Olivier Durandet témoignera aujourd'hui à la barre (Le Parisien-Aujourd'hui en France du 10 mars 2010)

C'est sans doute LE tournant décisif du procès de Jacques Viguier, ce professeur de droit toulousain accusé d'avoir fait disparaître son épouse Suzanne, une Auvergnate native d'Aurillac, le 27 février 2000. Aujourd'hui, à l'aube de cette troisième et dernière semaine de débats, la cour d'assises du Tarn à Albi procèdera à l'audition de l'amant de Suzy, Olivier Durandet, l'homme qui l'a raccompagnée à son domicile à l'issue d'un tournoi de tarot, la nuit du drame.

Placé en garde à vue la semaine dernière pour "subornation de témoin", il est soupçonné d'avoir fait pression sur la baby-sitter du couple Viguier et plusieurs autres personnes dans le but "avoué" de faire craquer l'accusé. A moins qu'il ne cache encore des choses à la justice ? 

Les 7000 heures d'écoutes téléphoniques (!) "dérushées" par le président de la cour d'assises - ce qui n'avait pas été réalisé lors du premier procès au cours duquel Jacques Viguier avait été acquitté - ont permis de mettre en lumière l'existence de relations douteuses entre enquêteurs et protagonistes du dossier. Cela a d'ailleurs conduit aux coups de théâtre de la semaine dernière...

Laurent Derne
  avatar  
Repost 0
Published by Laurent Derne - dans actu justice
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 17:00
Affaire Jacques Viguier
3 raisons pour l'acquitter


Viguier A l'aube de la dernière semaine de son procès en appel devant la cour d'assises du Tarn, voici les trois raisons pour lesquelles Jacques Viguier pourrait être acquitté.

illustration tribunal justice 2338836

Trois raisons pour un acquittement

1. En dépit de l'instruction minutieuse à l'audience du président de la cour d'assises, le doute subsiste quant à la culpabilité supposée de Jacques Viguier. Dans cette affaire, Suzy, son épouse, a disparu le 27 février 2000. Mais son corps n'a jamais été retrouvée. La cour fera-t-elle sienne le principe des affranchis new-yorkais selon lesquels, "pas de cadavre, pas de crime". Et pas de crime... pas de condamnation, le doute profitant toujours à l'accusé, grand principe du droit pénal français.

2. Ses trois enfants affichent clairement leur soutien à leur père. Même si un faisceau d'indices à charge paraît graviter autour du professeur de droit (mensonges, comportement étrange pendant l'instruction, mobiles possibles...), la cour n'aura sans doute pas le coeur à priver ces trois enfants d'un père. Eux qui ont déjà perdu une mère...

3. Jacques Viguier a été acquitté en première instance. Et cette notion demeure bien présente à l'esprit des magistrats et des jurés. A-t-on, depuis, retrouvé un indice matériel prépondérant permettant de le relier à la commission supposée d'un acte criminel ? Non. Dès lors, et en vertu du droit français, une seule solution s'impose... 


...à moins qu'un rebondissement de dernière minute ne change radicalement la face de ce procès.  


Laurent Derne  avatar
 

Repost 0
Published by Laurent Derne - dans actu justice
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 16:00
Affaire Jacques Viguier
3 raisons pour le condamner


Viguier Il encourt trente ans de réclusion pour le meurtre présumé de son épouse, Suzanne, une Cantalienne de 38 ans, disparue mystérieusement la nuit du 27 février 2000. Mais à l'aube de la dernière semaine de son procès en appel, Jacques Viguier demeure un accusé hors norme. Je liste ici les trois raisons pour lesquelles il pourrait être condamné... et les trois raisons pour lesquelles il pourrait être acquitté.


justice tématik blog

Trois raisons pour une condamnation

1. La disparition de Suzy s'inscrit dans un contexte de tension au sein du couple Viguier. L'épouse venait de manifester son intention de divorcer. En dépit de ses propres aventures extra-conjugales, le professeur de droit toulousain ne l'a peut-être pas supporté. Question d'amour-propre. Ou d'ego.

2. Jacques Viguier a dissimulé des informations aux enquêteurs, en tentant de justifier a posteriori et parfois de manière fumeuse certains actes étranges. Pourquoi diable a-t-il jeté le matelas de Suzy quelques jours après sa fugue supposée ? Pour son... inconfort supposé ??? Ou pour occulter les traces d'un homicide ?
Pourquoi ne pas avoir parlé du sac à main de son épouse qui recélait ses clés de maison, et que les enquêteurs ont retrouvé lors d'une perquisition caché dans un placard au domicile du couple ? Suzy serait donc bien rentrée à la maison, comme Jacques Viguier l'affirme, mais aurait fui sans son sac et sans ses clés ??? Peu convaincant...

3. A qui profite le crime présumé ? Pas à l'amant avec qui Suzy partageait la passion des cartes et une complicité jouissive. Si Jacques Viguier et ses troubles bipolaires - phases d'euphorie suivies de profonds abattements - sont dans le viseur des enquêteurs depuis le départ, c'est avant tout parce qu'il a menti, sciemment ou par omission. Et que la disparition de Suzy lui ôtait un sérieux poids. La décision de son épouse, trois semaines auparavant, de faire chambre à part, aura-t-elle précipité sa perte ?


Laurent Derne avatar


A suivre : 3 raisons pour l'acquitter
Repost 0
Published by Laurent Derne - dans actu justice
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 07:45
Affaire Viguier
Dans les entrailles
du palais de justice


Attenante à celle de retransmission vidéo réservée aux
nombreux visiteurs, une petite salle est mise à disposition de la presse.


Grâce à "Pottecher", notre contact sur place, voici une nouvelle facette des coulisses du procès Viguier. Attenante à la salle de retransmission vidéo réservée au (nombreux) public, un espace plus intime, avec voûte en croisée d'ogive et briquettes ocres au murs, comme la plupart des salles du rez de chaussée de cet ancien cloître, a été mis à la disposition des médias. 

Cette salle de presse improvisée permet aux envoyés spéciaux parisiens de pondre leurs papiers ou de travailler lancements et sujets dans un calme... relatif. L'effervescence demeurant l'une des constantes de ce dossier hors norme.


Laurent Derne  avatar


A suivre : Le mythe Viguier
Repost 0
Published by Laurent Derne - dans actu justice
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 14:13
Affaire Viguier
Un trousseau de clé
et de troublantes explications




L'examen de l'agenda de l'accusé à la date du 10 mars 2000, jour de son audition par le commissaire en charge de l'enquête, révèle la mention "clés" entourée de trois cercles. Pourquoi ? (photo d'illustration)

Le président aurait-il mis le doigt sur l'une des clés du mystère ? L'interrogatoire de Jacques Viguier concernant un trousseau appartenant à Suzy, a fait vaciller l'accusé. A supposer qu'elle se soit enfuie, la nuit du 27 février 2000, comment la jeune femme aurait-elle pu quitter la maison sans ses clés ? La porte de la maison avait été retrouvée fermée. Et lesdites clés dormaient dans un sac à main, retrouvé par les policiers au fond d'une armoire, deux semaines après son évaporation...

Mais c'est l'examen de l'agenda de l'accusé qui a jeté le trouble, hier. A la date du 10 mars 2000, jour de sa convocation devant le commissaire en charge de l'enquête, est inscrit le mot "clés" entouré de trois cercles. Jacques Viguier explique au président l'avoir porté a postériori sur son agenda. "Impossible !" réplique le magistrat. L'agenda, saisi le 10 mars, n'a jamais été rendu à Jacques Viguier. Troublante impression...

Laurent Derne 
avatar
Repost 0
Published by Laurent Derne - dans actu justice
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 17:19
Affaire Viguier
Dans les secrets
de la cour d'assises


Au palais de justice d'Albi, une petite salle a été aménagée
spécialement pour le public, avec retransmission vidéo des débats.


A procès hors norme, dispositif exceptionnel. La salle d'audience de la cour d'assises du Tarn, a Albi, ne peut contenir que 82 personnes. Face aux demandes des médias (plusieurs dizaines de journalistes suivent les débats) et a l'attente du public, nombreux le matin a faire le pied de grue devant les portes du palais pour avoir une chance de vivre les débats de l'intérieur, une salle avec retansmission vidéo a été ouverte tout près de la salle d'audience. Un peu comme le Canada dry... La couleur du procès Viguier... sans sa saveur !

Laurent Derne 
avatar
Repost 0
Published by Laurent Derne - dans actu justice
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 10:25
Le patron balance
son employé sans-papier


truelle2 Chez les truands, on appelle cela une "donneuse". L'affaire révèle en tout cas une certaine idée de la France d'aujourd'hui. Un Ivoirien sans-papier a été dénoncé par son employeur et interpellé fin février en Seine-et-Marne, nous apprend le journal Le Parisien. Employé dans une entreprise du bâtiment, Ibrahima, 29 ans, avait été victime d'un accident du travail. Refusant de déclarer cet accident, l'employeur avait reçu une convocation de la Sécurité sociale. N'écoutant que son courage, le patron avait alors... dénoncé son employé aux autorités.

Apparemment, son absence de titre de séjour l'indisposait moins lorsqu'il s'agissait de le faire travailler à bas coût sur ses chantiers. Quoiqu'il en soit, voilà un bel exemple de civisme. Les mauvaises langues parleront de cynisme...

Laurent Derne  avatar
   
Repost 0
Published by Laurent Derne - dans actu justice
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 07:14
Affaire Viguier
Le sac à main
de Suzy resurgit


sac-main-suzy.jpg
Le sac à main de Suzy avait été retrouvé par
Jacques Viguier, dans une penderie, quelques jours
après la disparition de son épouse (photo d'illustration)


S'il est coupable, pourquoi l'avoir conservé ? S'il est innocent, pourquoi ne pas l'avoir signalé aux policiers ? Le sac à main de Suzy avait été découvert lors d'une perquisition au domicile du couple Viguier, plusieurs jours après la disparition mystérieuse de l'épouse. L'accusé avait indiqué à une amie magistrate, venue témoigner à la barre, hier, l'avoir retrouvé dans une penderie. Mais avoir passé sous silence cet élément pourtant capital pour les enquêteurs.

Ajouté à la disparition du matelas sur lequel dormait Suzy et que Jacques Viguier a expliqué avoir jeté dans une déchetterie, l'épisode du sac à main relève de ce faisceau d'éléments troublants - d'indices à charge ? - qui nappent cette affaire hors norme, comme un épais brouillard matinal vautré avec complaisance dans le lit du canal du Midi.


Laurent Derne
  avatar



A suivre : Les coulisses d'un procès hors-normes
Repost 0
Published by Laurent Derne - dans actu justice
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 19:15
Disparition d'Antoine
Les enquêteurs ouvrent
un numéro vert

 petit antoine
Le petit Antoine a disparu le 11 septembre 2008 de son domicile
 d'Issoire (Puy-de-Dôme). Depuis, l'enquête est au point mort
(photo Le Parisien Aujourd'hui en France) 


Un an et demi après la disparition du petit Antoine, 6 ans, à Issoire (Puy-de-dôme), le mystère reste entier. Pour relancer l'enquête le parquet de Clermont-Ferrand a lancé jeudi un appel à témoins et ouvert un numéro vert. Des affiches vont être placardées dans le Puy-de-Dôme. Elles montrent trois photos d'Antoine datant d'avant le 11 septembre 2008 et invitent à contacter pour tout témoignage le 
08 00 80 20 00, un numéro gratuit et anonyme.
Repost 0
Published by Laurent Derne - dans actu justice
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de laudiencestlevee.over-blog.com
  • Le blog de laudiencestlevee.over-blog.com
  • : Retour sur de vieilles affaires criminelles et la justice du XIXe siècle, principalement en Auvergne, Limousin, Aquitaine et Midi-Pyrénées (Corrèze, Cantal, Périgord...) et décryptage de l'actualité judiciaire. Le blog de Laurent Derne.
  • Contact

Recherche

Liens