Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 09:28

"Un bon bourreau,
vite, je me meurs !"

En Périgord, au XIXe siècle, on faisait parfois plus confiance au bourreau qu'au... docteur ! Cette anecdote, à découvrir dans mon second ouvrage, Crimes et faits divers Périgord (Laurent Derne, chez Geste éditions), en dit long sur les mentalités dans les campagnes.
Extrait :

3.-colporteur.jpg
 


"A Périgueux, nul n’ignore l’histoire de ce bourreau que l’on consultait en priorité pour examiner luxations d’épaules et autres fractures. « Lui, au moins, il connaît son métier. Les médecins, ils t’estropient et encore, après, ils promènent leurs grands airs », serine la vox populi… campagnarde."


Cette évocation des connaissances anatomiques de cet exécuteur ne repose pas sur du vent ou des ouïs dire. En 1784, ledit bourreau fut traîné en justice par les médecins pour... concurrence illicite ! On ignore en revanche tout des résultats du procès... 


Pratique : Laurent Derne, "Crimes et faits divers Corrèze-Cantal" (Geste éditions), 19 euros ; à paraître ce mois-ci, "Crimes et faits divers Périgord" (Geste éditions).  

Partager cet article

Repost 0
Published by laudiencestlevee.over-blog.com - dans Crimes anciens
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de laudiencestlevee.over-blog.com
  • Le blog de laudiencestlevee.over-blog.com
  • : Retour sur de vieilles affaires criminelles et la justice du XIXe siècle, principalement en Auvergne, Limousin, Aquitaine et Midi-Pyrénées (Corrèze, Cantal, Périgord...) et décryptage de l'actualité judiciaire. Le blog de Laurent Derne.
  • Contact

Recherche

Liens